Accueil du blog > VERS UN KRACH RÉGLEMENTAIRE ?

VERS UN KRACH RÉGLEMENTAIRE ?

Toute l'actualité d'achetons local: 2 ème Baromètre de la régulation financière : Une réglementation bancaire étouffante Les conséquences de l'inflation réglementaire Suprématie américaine et fragilisation européenne

Après la crise financière de 2008, les promesses ont été nombreuses et les engagements ambitieux. Mais, 9 ans plus tard, les grands déséquilibres mondiaux n’ont pas disparu et les mêmes maux créent les mêmes désordres : entêtement dans le mythe du crédit, manque de coopération internationale, absence de réformes structurelles… Observateur aguerri et véritable accélérateur de performance, TNP a lancé fin 2015 le 1er baromètre de la régulation financière : les Histoires de demain. Un an plus tard, le cabinet dévoile les résultats de sa 2e édition à l’occasion. Et les langues se délient…

Une réglementation bancaire étouffante Depuis 2009, les autorités de supervision bancaire se sont multipliées en Europe. Mais, en imposant des règles incompréhensibles, elles ont restreint la capacité des banques et assurances à soutenir l’économie. De bonnes intentions qui ont progressivement conduit au tarissement des sources de financement. Suite à la crise de 2008, les banques centrales ont injecté des fortunes dans l’économie mondiale, afin de relancer l’investissement. Quant à la forte baisse des taux d’intérêt qu’elles ont mise en œuvre, elle témoigne d’un surendettement et d’un excès d’épargne, notamment dans la zone euro. Avec, en prime, des contraintes liées aux réglementations (Solvabilité 2 et MIFID 2 notamment), on a alors assisté à une forme de « répression financière ». 95 % des sondés issus du secteur de la banque et 98 % de ceux évoluant sur le marché de l’assurance estiment que l’évolution des exigences réglementaires a un impact fort sur la rentabilité de leurs activités. De plus, ils considèrent respectivement à 42 % et 45 % que la cohérence des réglementations est faible.

Les conséquences de l’inflation réglementaire La 2e édition des Histoires de demain par TNP met en lumière des évolutions par rapport à la précédente enquête de fin 2015. Ainsi, ayant vu leur modèle économique mis à mal depuis 9 ans, les banques européennes jugent sévèrement le rôle joué par les régulateurs. Cependant, elles constatent un changement d’état d’esprit chez ces derniers, qui réalisent que les réglementations ont été trop loin, fragilisant les établissements bancaires. Quant aux assureurs, ils subissent des contraintes presque aussi strictes. Si les politiques de facilité monétaire adoptées après 2008 ont permis de faire face aux crises et d’éviter la déflation, le bilan de l’action des banques centrales apparaît mitigé. Certes, elles ont réussi à stabiliser le crédit, mais elles ont échoué à véritablement favoriser la croissance. De leur côté, les États ont laissé les banques centrales relativement seules pour assurer la stabilité financière, secourir les établissements bancaires et relancer la croissance.

Suprématie américaine et fragilisation européenne Entre 2005 et 2015, dans la région Europe/Moyen-Orient/Afrique, la part de marché des banques de financement et d’investissement (BFI) américaines est passée de 37,2 % à 44,6 %, tandis que celle de leurs homologues européens est tombée de 54,7 % à 46 %. Aujourd’hui, la corrélation entre réglementation financière et dimension géostratégique est une évidence. Les États-Unis imposent des règles très violentes et les Européens subissent cette domination. Dès lors que la loi est dictée d’outre-Atlantique, la réglementation est nécessairement biaisée : désormais, c’est le rouleau compresseur normatif américain qui assure le succès des stratégies économiques et politiques. Ainsi, l’état de santé des banques européennes interpelle. D’abord, l’Europe a entrepris tardivement les réformes visant à redresser et à assainir le système bancaire. Ensuite, elle a multiplié les réglementations illisibles, exigeant davantage de fonds propres auprès des établissements financiers, sans réflexion autour de l’impact sur l’économie réelle, ni véritable coordination entre les autorités politiques. Enfin, les banques européennes redoutent de nouvelles exigences en la matière, qui diminueraient encore leur marge de manœuvre pour financer les entreprises. Confrontées aux exigences des régulateurs, aux obligations en fonds propres, aux taux d’intérêt bas et à la concurrence américaine, les banques de financement et d’investissement européennes ont choisi de se spécialiser dans certaines activités et de se concentrer sur leurs clients nationaux. Mais, qui accordera des capitaux aux banques, si leur rentabilité continue de diminuer ?

* Les chiffres et données de ce communiqué sont extraits de l’enquête menée par TNP sur la perception de l’impact de la régulation sur le secteur financier, enquête réalisée entre octobre et décembre 2016 auprès de 76 grandes entreprises. Pour plus d’information merci de nous contacter.

À propos de TNP Créé en 2007, TNP est un cabinet de conseil indépendant français, spécialisé dans la transformation des entreprises. Intervenant sur diverses dimensions - stratégie opérationnelle, système d’information, métier et capital humain, il œuvre dans les secteurs de la banque, de l’assurance, de la mobilité, de l’énergie et du retail. Aujourd’hui, TNP s’appuie sur près de 200 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros en 2016. Accélérateur de performance pour de nombreux grands comptes, le cabinet pilote 25 % de ses missions à l’international et compte parmi ses clients la Société Générale, HSBC, La Banque Postale, SNCF, Vivarte, Natixis, Engie, Total, CA Assurances, Banque Palatine, BPCE, BNP Paribas, Renault, Kering,... Son approche et son expertise du pilotage de programmes de transformation complexes, uniques sur le marché du conseil, lui valent depuis sa création une percée remarquée par les acteurs du secteur et une croissance de 40 % chaque année. www.tnpconsultants.com

Découvrez les nouveaux Talents 2020 et leurs produits !

Collier de fossile marin et perle
110.00 €
Bijoux
Collier de fossile marin et perle
MLE BALLESTER CORINNE
Nîmes (30000)
Peinture intérieure FRANCAISE , Sans Solvant, COV et CASEINE
9.50 €
Fournitures pour création
Peinture intérieure FRANCAISE , Sans Solvant, COV et CASEINE
GAMME DE PEINTURE FRANCAISE SANS DECAPAGE
La Motte-Servolex (73290)
etagère à épices
35.00 €
Meubles / Relooking
etagère à épices
Philippe MEUNIER
L'Union (31240)
lot de 10 disques démaquillants lavables
25.00 €
Soins du corps et du visage
lot de 10 disques démaquillants lavables
Lavorel Frédérique
Cranves-Sales (74380)
table basse
160.00 €
Meubles / Relooking
table basse
Philippe MEUNIER
L'Union (31240)
enchaud de véritable porc noir gascon bio
11.20 €
Paniers garnis
enchaud de véritable porc noir gascon bio
gaec Ferme du Roussel
Rampieux (24440)
Gelée de cidre au Safran
100.00 €
Épicerie salée
Gelée de cidre au Safran
Domaine du triskell rouge
Évran (22630)
La box duo Saint Valentin : l'Essentielle
22.00 €
Paniers garnis
La box duo Saint Valentin : l'Essentielle
Croqu'Emoi Evasions gourmandes
BEAUMONT LES VALENCE (26760)