Accueil du blog > Les produits du terroir attirent connaisseurs et fins gourmets

Les produits du terroir attirent connaisseurs et fins gourmets

À une époque ou le « bio » et le « made in France » sont mis en avant, les produits du terroir semblent avoir le vent en poupe. Locaux comme touristes, tout le monde s’y intéresse.

Les produits du terroir ne manquent pas dans le secteur. Et leurs consommateurs viennent d’un peu partout.

 

La Haute-Somme n’est pas qu’un secteur historique lié à la Grande guerre, c’est aussi une terre de terroir. On ne compte plus les artisans établis à travers le territoire, vendant aliments, boissons et autres denrées. Mais ces produits du terroir tant vantés, qui sont les principaux consommateurs des produits du terroir ? Des personnes de passage ? Des touristes ou des habitants du coin ?

Pour Gerard Pannet, gérant de l’épicerie fine Au Jardin Parmentier, à Montdidier, il n’y a pas de règle clairement établie. «  Dans mon magasin, il n’y a pas vraiment de clientèle qui se distingue. Les locaux côtoient les gens de passage, et tout le monde en achète au final.  »

Celui-ci tient cependant à nuancer quelque peu l’euphorie autour de ces produits régionaux. «  Il faut se méfier et savoir démêler les discours et les actes, prévient l’épicier, car beaucoup de monde déclare consommer régulièrement les produits du coin quand, en fait, ils viennent deux fois par an dans nos boutiques  ».

À Péronne, la brasserie De Clerck fabrique de la bière artisanale depuis 1926. Aujourd’hui gérée par les descendants des premiers brasseurs de la famille, Eliane et Joséphine, ces dernières estiment que la clientèle est assez variée. «  Actuellement, nous avons beaucoup de gens de passage, de touristes, été oblige. Mais sur l’année entière, nos ventes entre locaux et gens de l’exterieur doivent s’équilibrer  », explique Eliane De Clerck, qui dispose d’une boutique dans la ville.

Des produits surtout utilisés comme cadeaux

 

Mais l’estimation reste compliquée à déterminer. «  Nous diffusons nos produits dans les grandes surfaces également, ainsi que dans d’autres magasins, donc il est dur d’être précis sur la clientèle intéressée, précise-t-elle. Mais il y a tout de même une part de fidélisation, des habitants du secteur qui viennent régulièrement et qui plébiscitent nos produits.  »

Si la consommation personnelle est, bien sûr, une des principales utilisations de ces produits locaux, beaucoup les achètent en guise de cadeaux. «  C’est simple, ça ne demande pas trop de réflexion, et ça fait souvent plaisir. Nous vendons beaucoup de panier de produits du terroir pour offrir, parfois même plus que pour la consommation propre  », explique l’épicier du Jardin Parmentier. Et le produit le plus offert ? «  Le pâté, sans hésitation, rétorque Gérard Pannet. C’est un classique, tout le monde aime ça, on ne prend pas trop de risques. Et puis, bon, amener des tripes, souvent, ça plaît moins.  »

 

La suite sur le courrier-picard

 

À LIRE AUSSI - Article suivant »

Vous pouvez les aider en partageant - La solidarité n'existe plus !