Accueil du blog > L'impact des indications géographiques sur la consommation de produits locaux

L'impact des indications géographiques sur la consommation de produits locaux

Produits locaux et circuits courts: Le blog d'Achetons Local

A l’occasion des Assisses Européennes de l’Origine à Bordeaux au cours de cette année [1], nous avons assisté à l’arrivée de congressistes venus du monde entier, membres de l’AREPO (Association des Régions Européennes des Produits d’Origine) et de l’ONG OriGIn (Organization for an International Geographical Indication Network). Le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt Stéphane Le Foll a également honoré cet événement de sa présence. Le temps pour tous d’aborder les enjeux des indications géographiques et leur importance au niveau mondial.

UNE LÉGISLATION COMMUNAUTAIRE POUR UNE MEILLEURE PROTECTION
 

Une législation votée pour la protection des IGP non alimentaires                      Protection communautaire des IGP
Une législation votée pour la protection des IGP non alimentaires - Protection communautaire des IGP

Les produits sous Indications Géographiques [2] doivent posséder des qualités, une notoriété ou des caractères essentiellement dus à leurs lieux d’origine. En somme, ce sont des spécialités régionales étroitement liées à l’identité même des territoires sur lesquels elles sont fabriquées, faisant partie de leurs patrimoines culturels.

Les indications géographiques constituent des droits de la propriété intellectuelle. Les accords ADPIC [3] via l’Organisation Mondiale du Commerce en 1994 les définissent comme «des indications qui servent à identifier un produit comme étant originaire du territoire, ou d’une région ou localité de ce territoire, dans les cas où une qualité, réputation ou autre caractéristique déterminée du produit peut être attribuée essentiellement à cette origine géographique » [4]. Les intérêts à consommer des produits portant ce signe officiel de qualité sont multiples : l’impact économique est significatif sur le territoire d’origine du produit ; ce dernier ne peut être frauduleux puisqu’il fait l’objet de contrôles rigoureux ; enfin, des savoir-faire parfois historiques sont ainsi conservés, ce qui permet aux territoires d’origine de valoriser et protéger leur diversité tout en asseyant leur notoriété.

Ce type de labels assure que les produits qui en bénéficient répondent à un cahier des charges strict, leur permettant d’apposer des dénominations protégées (Canard à Foie Gras du Sud-Ouest [5] par exemple). La méthode de production, la zone géographique concernée et le lien avec cette dernière sont notamment repris. Les IGP sont donc un excellent outil de traçabilité et de contrôle sur la qualité des produits.

Voir la vidéo des Assisses Européennes de l'origine à Bordeaux

2768 indications géographiques ont été protégées entre 2005 et 2010 dans l’Union Européenne. Elles portent surtout sur les vins, spiritueux et autres produits agricoles et alimentaires. Si pour l’instant elles concernent les produits alimentaires, il y a des projets de loi visant à étendre les indications géographiques aux produits manufacturés [6].

Le commerce des produits sous IGP a représenté un volume de 54,3 milliards d’euros en Europe en 2010. La France est le leader dans l’Union Européenne en termes de vente de ces produits, suivie par l’Italie. Le jambon de Bayonne, les pruneaux d’Agen ou bien l’appellation Côtes de Gascogne concernant le vin sont des illustrations de produits qu’il est important de valoriser car leur potentiel économique pour le terroir français est indéniable.

L’INDE COMME EXEMPLE À SUIVRE
 

L'inde ? Un exemple dans le domaine de la protection de ses produits manufacturés

 

La consommation de produits sous Indication Géographique ne cesse d’augmenter. Cela fait référence à toute l’histoire du terroir, de son vécu et des pratiques collectives. Au final à « l’identité culturelle et territoriale ». Le local est préservé face à la tendance de la mondialisation et la préservation du patrimoine naturel et culturel du goût reste importante. Des pays de l’OMC, dans le cadre de la protection des Indications Géographiques, ont inséré celle de produits artisanaux. Le cas de l’Inde par exemple qui a entrepris cette démarche et nous prouve aujourd’hui que c’est un droit à la différence et à la richesse des traditions.

Ce sera aussi le cas en Europe quand la législation communautaire sera étendue aux produits artisanaux comme la porcelaine de Limoges et la Dentelle du Puy entre autres.

Voir la vidéo concernant la protection de la porcelaine de Limoges

ACHETONS LOCAL VALORISE L’ORIGINE LOCALE DE TOUS TYPES DE PRODUITS
 

Une géolocalisation et une traçabilité des produits : Achetons Local

 

Et pour les produits ne bénéficiant pas d’indications géographiques, ne trouvez- vous pas qu’il manque des informations concernant leur origine ?

C’est en partant de ce constat que le réseau de fabricants locaux Achetons Local demande à ses professionnels adhérents de faire preuve d’un maximum de transparence. Transparence sur les étapes de fabrication réalisées localement et sur l’origine des matières premières. Notre site web www.achetons-local.com regorge d’informations sur ces fabricants qui sont près de chez vous et met l’accent sur la traçabilité de leurs productions.

Une bonne traçabilité sur la provenance de l’article est au cœur de la relation de confiance avec le consommateur car elle est preuve de sa typicité et impacte donc l’acte d’achat.

[1] http://www.origine.coop/
[2] http://www.wipo.int/geo_indications/fr/about.html
[3] Accord sur les aspects des Droits de Propriété Intellectuelle qui touchent au Commerce
[4] http://resoig.wordpress.com/quest-ce-quun-indication-geographique-ig/
[5] http://www.foiegrasdusudouest.fr/
[6] http://www.economie.gouv.fr/files/DP-pdl-conso-web.pdf

Vous pouvez les aider en partageant - La solidarité n'existe plus !