Accueil du blog > L'agneau de 12h au miel et épices by Stéphanie

L'agneau de 12h au miel et épices by Stéphanie

Idées de recettes faciles- Vous avez envie d’un bon petit plat du terroir ?

L’un de ceux qui définissent à merveille la gastronomie française ?

Mais en même temps, pour des raisons qui vous sont propres, et de ce fait respectables, vous ne voulez pas cuisiner. Là, je vais devoir négocier : le nirvana de l’agneau contre quelques oignons à éplucher. Honnête non ? Le secret : il réside dans la cuisson lente, douce (oui, je vois ce que vous vous imaginez, et bien là c’est pareil, plus c’est long, plus c’est bon) et de bons produits de bases, of course.

Comme son nom l’indique, l’agneau dont nous parlons ici va cuire 12h, ou douze heures en français dans le texte. Oui c’est long (je l’ai dit plus haut) mais durant ce temps, vous pourrez à loisir, vous faire les ongles (et ceux de toute la famille et du voisinage), monter 6 armoires Pax d’un célèbre fabricant suédois, lancer 720 fois la baballe à Médor (sous réserve qu’il vous la rapporte en 1 minute max) ou bien juste dormir, ou feignasser dehors, en terrasse, en roucoulant de bonheur à l’idée de la dégustation qui vous attend.

Oui mais pour ça il vous faudra d’abord réunir les ingrédients suivants :
1 botte d’oignons nouveaux : l’oignon nouveau c’est trop bien, on lui enlève sa première couche, ou lui coupe le bout de la queue, on le fend en 4, et il est prêt !
1 tête d’ail : dans cette recette, vous n’épluchez même pas l’ail, il cuira en chemise (comme on dit quand on se la raconte un peu en cuisine), vous détachez tout de même les gousses de la tête.
½ pot de miel d’acacia (parce qu’il est bien fluide et se prêtera à merveille à la cuisson)
1 gigot d’agneau (c’est lui le héros, ne négligez pas sa qualité)
Des épices et des herbes, là, faites-vous confiance ! mettez ce que VOUS aimez ! Dans le modèle de la photo, il y a : de la cardamome, de la badiane, de la coriandre, de la cannelle, de la muscade, du réglisse, du thym, du laurier, de la fleur de sel et du poivre
Si quelques tomates viennent à traîner dans les parages, vous pouvez les couper en 4 et les joindre à tout ce beau monde.

Donc, si vous êtes prêt, munissez-vous de votre meilleure amie : la cocotte en fonte (oui, celle-là même que si vous la faite tomber sur votre gros orteil vous êtes bon pour 2 mois de béquilles).

Dans cette cocotte et sur feu moyen vif, avec un d’huile d’olive, faite dorer votre agneau sur tous les côtés (je vous concède un bon 10 minutes de boulot).

Jetez-y ensuite tous les autres ingrédients, et recouvrez d’eau et couvrez.

Et là, laissez cuire à feu tout doux (au minimum donc) ou au four à 100°C durant 12 heures.

Vous avez envie d’un bon petit plat du terroir avec achetons-local.com

Si ça vous rassure, jetez un œil de temps en temps (l’odeur qui émanera de votre cuisine fera certainement que vous ne pourrez résister à cette tentation) et là détendez-vous…

12 heures plus tard, votre agneau est prêt ! Vous pouvez l’accompagner au choix d’un gratin dauphinois, de polenta (mon option favorite), de pommes de terre, d’une salade, bref, tout est permis !

Ah, et qu’est-ce qu’on boit avec ça ? Et bien je vous recommande un vin rouge comme celui-ci, charnu, avec des arômes veloutés et épicés.

Et là, vous êtes prêts pour un repas absolument monumental et très économique en huile de coude.
Enjoy !
 

Recette de cuisine made in France avec achetons-local.com

À LIRE AUSSI - Article suivant »

Vous pouvez les aider en partageant - La solidarité n'existe plus !